BET BEGIN
Appartement1
16 Rempart de l'Est
16000 ANGOULEME
Téléphone : 0967167998 0967167998
Fax :
Adresse email :

Perméabilité à l'air - Infiltrométrie Angoulême Charente Poitou-Charentes

Opérateur certifié QUALIBAT, certificat numéro MB0036


Les enjeux de la perméabilité à l'air


Assurer un bon niveau d'étanchéité à l'air pour un bâtiment, c'est être capable de maîtriser les flux d'air qui circulent à travers des orifices volontaires (bouches de ventilation et entrées d'air) et limiter les flux incontrôlés qui peuvent être source de pathologies, d'inconfort, et de gaspillage d'énergie. Il ne s'agit en aucun cas de confiner les occupants dans un « sac plastique », mais au contraire de leur procurer de l'air de qualité en quantité suffisante mais sans excès.

 

On peut distinguer cinq enjeux principaux liés à l'étanchéité à l'air :

                - L'hygiène et la santé la qualité de l'air intérieur

                - Le confort thermique et acoustique des occupants ;

                - La facture énergétique ;

                - La conservation du bâti ;

                - La sécurité des personnes à proximité de sites industriels SEVESO.

 

Principe de mesure

L'objectif de la mesure est de visualiser les infiltrations d'air parasites et de quantifier la perméabilité à l'air de l'enveloppe du bâtiment. Pour cela, il faut créer artificiellement une variation de la pression interne du local testée afin de produire une différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur génératrice de flux d'air. La méthode retenue par le CETE de Lyon est généralement la dépressurisation progressive du bâtiment testée à l'aide d'un ventilateur selon la norme NF EN 13829 (application Février 2001) et du guide d'application GA P50-784. Il s'agit d'extraire des volumes d'air connus et de mesurer simultanément les différences de pression entre l'intérieur et l'extérieur afin d'obtenir une série de couple « débit/dépression ».


Méthode d'essai 

La perméabilité à l'air d'une construction caractérise la sensibilité du bâtiment vis-à-vis des écoulements aérauliques parasites causés par les défauts de son enveloppe, ou plus simplement tout défaut d'étanchéité non lié à un système de ventilation spécifique. Elle se quantifie par la valeur du débit de fuite traversant l'enveloppe sous un écart de pression donné. Dans la réglementation thermique RT2005, elle est représentée par le débit de fuite exprimée en m3/(h.m2) d'enveloppe sous une dépression de 4 Pascals.


Notre intervention à pour mission de :

Mesurer le coefficient de perméabilité à l'air du bâtiment au moyen d'un dispositif approprié (porte ventilateur, Bloower-door), ce test consiste à une mise en dépression à différents paliers afin d'obtenir un résultat (coefficient de perméabilité à l'air) retranscrit suivant deux références :

                1 -  La valeur Q4Pa-surf sous une pression de 4 Pascal conformément à la RT 2005, exprimée en m3/(h.m²) de paroi froide hors plancher bas

                2 - La valeur n50 sous une pression de 50 Pascal conformément à la Norme NF EN 13829, exprimée en m3/h (h-1)


Détection des points de fuite


Poire à fumée, crayon fumigène, générateur de fumée.    

Une manière de détecter les infiltrations d'air consiste à observer à l'aide de fumées visibles, les écoulements aérauliques lorsque le bâtiment est dépressurisé.


Thermographie infra rouge

La thermographie infrarouge permet de déterminer et visualiser les températures des parois. Couplée à une dépressurisation du local, la thermographie permet de visualiser localement des infiltrations d'air froid à travers l'enveloppe d'un bâtiment. Lorsque le bâtiment est en dépression et que l'écart de température avec l'extérieur est suffisant (supérieur à10°C environ), les infiltrations d'air à travers l'enveloppe refroidissent les parois intérieures. Il est alors possible de localiser ponctuellement les zones refroidies anormalement par les infiltrations d'air à travers l'enveloppe. Il faut toutefois rester attentif lors de l'analyse des résultats. En effet, les défauts d'isolation de l'enveloppe (ponts thermiques, absence d'isolation thermique) sont également mis en évidence par la thermographie infrarouge.


À la main

Il est possible de repérer les points de fuite de manière sensitive. En effet, la mise en dépression est suffisamment importante pour qu'on puisse repérer les infiltrations d'air parasites en passant simplement la main devant.


En vue de l'obtention du label BBC EFFINERGIE, une mesure de perméabilité à l'air est obligatoire.

L'opérateur réalisant le test, doit être titulaire d'un numéro d'autorisation délivré par QUALIBAT. Cette autorisation est délivrée après examinassions de rapport d'essai devant la commission perméabilité.

Cédric BEGIN est autorisé depuis février 2010, sous le numéro MB0036.

La liste des opérateurs autorisés est disponible sur le site : www.rt-batiment.fr